Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Le derby tant attendu

Sur leur calendrier, les Kingersheimois et les Ruelisheimois ont coché au stylo rouge la date de ce match depuis le début de saison entre le VBCK et les MDPA, dimanche (15h) au Cosec de Kingersheim, promet d'être chaud entre deux équipes haut-rhinoises en forme

Ils ont déja quasiment tous porté le maillot du VBC Kingersheim. Alors forcément, les joueurs du MDPA auront presque l'impression de revenir à la maison ce dimanche en débarquant au Cosec de Kingersheim. Ce derby palpitant, les deux équipes l'attendent avec impatience, notamment les Ruelisheimois. C'est le cas du central Christophe Defaud, un ancien du VBCK. "Je crois qu'à part Eggert, on a tous joué là-bas, confie Defaud, qui a porté le maillot du VBCK pendant huit saisons. Cela ne nous rajeunit pas ! ".

Ce derby sera d'ailleurs un match entre la jeunesse des Kingersheimois et l'expérience des MDPA, dont la plupart des joueurs ont les cheveux grisonnants. "Je crois qu'on est l'équipe la plus âgée en N3, confirme Christophe Defaud. La plus expérimentée, c'est plus classe à dire ! Ce sera bizarre de revenir à Kingersheim et de jouer contre des joueurs qu'on a accompagnés à l'époque quand ils etaient minimes. On peut dire que la boucle est bouclée".

Les jeunes du VBCK ont grandi, les anciens des MDPA ont veilli, mais le plaisir reste le maître mot des protagonistes de ce derby alléchant. D'autant que les deux équipes haut-rhinoises occupent les 2e (VBCK) et 5e places (MDPA, à égalité de points avec le 3e). "C'est une belle affiche. On est montés cette année en N3 avec les MDPA, c'est notre première saison en championnat de France et on ne s'attendait pas à être aussi bien placés à la fin du cycle aller. On a hâte de jouer contre le VBCK. Ils sont venus nous voir jouer en début de saison, je crois que c'est parce qu'ils ne sont pas serreins !" , plaisant Defaud, qui n'est pas le dernier de la classe pour chambrer ses amis. " On aura l'impression de jouer à domicile. Le VBCK est une institution dans le volley haut-rhinois et toujours un club formateur. On espère surtout que ce derby sera source de plaisir pour les joueurs et le public."

Yann Genet-Lapujade, le coach des MDPA, a lui aussi joué au VBCK, au poste de libéro, et salive d'avance à l'idée de disputer ce derby. " On attend cette rencontre avec impatience, avoue-t-il. C'est LE match de l'année ! "

Du côté du VBCK, on s'enflamme un peu moins malgré la jeunesse. "J'ai joué avec certains d'entre eux qui étaient dans l'équipe 2, confie le capitaine kingersheimois Lucas Bisel, qui n'était que haut comme trois pommes il y a quelques années. Eux attendent beaucoup de ce match, mais nous, on va essayer de faire abstraction du contexte du derby. On a réalisé une très bonne partie de saison avec une seule défaite et le groupe est solide malgré beaucoup de départs à l'intersaison. On s'attend à voir du monde dans les tribunes dimanche."

Dans les gradins, le match s'annonce en effet tout aussi intense entre deux équipes qui seront massivement soutenues par des supporters bruyants et passionnés !

En savoir plus sur l'auteur

GENET-LAPUJADE Yann